Divertissement

Afghanistan: 14 civils, deux soldats des forces de sécurité tués

Le matin du 29 septembre, 14 personnes ont perdu la vie dans l’explosion d’une bombe dans le district de Qajran en Afghanistan. Les morts comprenaient sept femmes, cinq enfants et deux hommes.

Selon les responsables de la sécurité de Faryab, “deux soldats talibans et un soldat de l’armée ont également été tués dans cette attaque des talibans”.

Malgré les pourparlers de paix interafghans en cours à Doha, au Qatar, qui sont considérés comme importants pour apporter la stabilité en Afghanistan, la violence persiste. Les habitants ont déploré les points de dialogue et se sont plaints des pourparlers de paix, disant à quoi cela servait “quand des centaines d’Afghans ont été brutalement tués?”

Depuis le début des pourparlers de paix inter-afghans, au moins 130 personnes ont été tuées et plus de 100 blessées. La semaine dernière, 57 membres de l’armée afghane ont été tués dans des escarmouches séparées dans les provinces de Baghlan, Takhar, Helmand, Kapisa, Balkh, Maidan Vardak et Kunduz.

Le 28 septembre, le Haut Conseil afghan pour la réconciliation nationale, Abdullah Abdullah est arrivé au Pakistan pour sa visite de trois jours, accompagné de membres clés du conseil.

Lors d’un autre incident, mardi, les rebelles talibans ont attaqué une équipe d’enquête de sécurité dans le district de Shirin Tagab. Les habitants ont déclaré que la première attaque avait été menée dans la région de Damukul à Maimna, l’avant-poste des forces de la rébellion populaire, où deux forces de sécurité ont perdu la vie.

Au cours des trois premiers mois de 2020, au moins 1293 civils dans le pays ont perdu la vie, dont un tiers ont été victimes de mines terrestres ou d’explosifs similaires. La Commission afghane indépendante des droits de l’homme a noté que 880 incidents de violence ont été signalés entre janvier et mars. Le niveau de violence du groupe rebelle n’a fait qu’augmenter depuis.

Related Articles

Close