Divertissement

Les factions palestiniennes entament des pourparlers de réconciliation en Turquie

Des représentants du Hamas et du Fatah, deux factions majeures du mouvement palestinien, ont tenu un dialogue d’unité et se sont réunis dans la capitale turque Ankara le mardi 22 septembre. La réunion fait suite à une réunion de ses secrétaires généraux au début du mois. La réunion devrait finaliser la mise en œuvre du plan de réconciliation convenu plus tôt.

Plus tôt lundi, le président palestinien Mahmoud Abbas s’est entretenu au téléphone avec le président turc Recep Tayyip Erdogan pour demander son aide dans les pourparlers de réconciliation en cours entre les factions palestiniennes. Selon l’Agence Anadolu, le Hamas et le Fatah ont convenu de suivre un principe de transfert pacifique du pouvoir basé sur les dernières élections en Palestine. Les élections proposées seront basées sur le principe de la représentation proportionnelle.

Le Hamas et le Fatah sont en difficulté depuis 2007, lorsque le Hamas a expulsé Gaza fidèle au Fatah après des désaccords sur la formation du gouvernement après les élections de 2006. Les tentatives précédentes pour réconcilier les deux factions et unifier le mouvement palestinien ont échoué pour plusieurs raisons. Cependant, suite à l’annonce des plans israéliens pour certaines parties de la Cisjordanie occupée en mai, les deux factions se sont rapprochées et commencent à parler d’unité.

Dans le même temps, le ministre palestinien des Affaires étrangères Riyad Maliki a annoncé mardi 22 septembre que la Palestine ne prendrait pas la présidence de la Ligue arabe contre les Émirats arabes unis et Bahreïn la semaine dernière pour protester contre la signature d’un accord général avec Israël.

Dans un communiqué, Maliki a déclaré que l’Organisation de libération de la Palestine ne quitterait pas la Ligue arabe. Cependant, il est regrettable que “le secrétaire général de la Ligue arabe ait généralisé les EAU [इज़राइल के साथ] Et n’a pas publié de résolution de censure le 9 septembre. “

Maliki a également exprimé que d’autres pays arabes respecteront leur engagement envers l’Initiative de paix arabe qui normalise les relations entre les pays arabes et Israël pour résoudre la question palestinienne.

Related Articles

Close