Divertissement

Les Palestiniens demandent à l’Assemblée générale de l’ONU d’enquêter sur le régime d’apartheid d’Israël

La société civile palestinienne, ainsi que d’autres groupes de la société civile à travers le monde, ont lancé une campagne le mardi 22 septembre pour demander aux Nations Unies “d’assumer la responsabilité d’enquêter et d’éliminer l’apartheid d’Israël en Afrique du Sud”. La campagne a coïncidé avec le 75e anniversaire de la première réunion de l’Assemblée générale des Nations Unies, actuellement en cours à New York.

La campagne a commencé par la publication d’une lettre signée par 452 organisations de la société civile à travers le monde. La lettre mentionne que “le racisme est un crime contre l’humanité” et reconnaît le rôle important joué par les Nations Unies dans le passé pour lutter contre lui. Ce document fait référence aux conclusions du Comité des Nations Unies pour l’élimination et la discrimination raciale (CERD) en décembre 2019, selon lesquelles Israël a adopté une «politique de ségrégation et d’apartheid» contre les Palestiniens des deux côtés de la Ligne verte. Ce document cite une déclaration nationale sud-africaine au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies en juin de cette année qui souligne que l’annexion (des parties de la Cisjordanie dont la possession est déclarée par Israël) serait un autre exemple de sanctions absolues que ce conseil se moque et fera violer gravement les lois internationales ».

Ce document réitère les revendications de longue date pour le droit du peuple palestinien à l’autodétermination et la fin de l’occupation israélienne. Il appelle également l’Assemblée générale des Nations Unies à prendre des mesures pour mettre fin au blocus israélien illégal de Gaza.

La lettre demande également aux membres de l’Assemblée générale des Nations Unies d’ouvrir une enquête sur le gouvernement raciste d’Israël et de tenir l’individu et les États responsables de leur assistance dans les actes criminels d’Israël. Il appelle à une réorganisation contre le Comité spécial des Nations Unies contre les opportunités et le Centre des Nations Unies contre l’aparthe, qui a été dissous après la fin du régime de l’apartheid en Afrique du Sud.

Les signataires de cette lettre demandent également l’interdiction du commerce des armes et de tout type de coopération sécuritaire avec Israël et de tout commerce avec les colonies israéliennes dans les territoires occupés.

Ces signataires comprennent des groupes de la société civile, des partis politiques et des syndicats du monde entier.

Les Palestiniens et d’autres groupes de la société civile célèbrent une semaine d’action (du 22 septembre au 28 septembre) avec leurs campagnes en ligne pour soutenir leurs revendications.

Related Articles

Close