Divertissement

Mexique: rassemblement de femmes pour réclamer le droit à l’avortement

Des centaines de femmes ont manifesté dans les rues de Mexico le mardi 28 septembre à l’occasion de la Journée internationale de l’avortement sans risque, réclamant des droits légaux pour l’avortement dans tout le pays. Certains manifestants se sont affrontés avec des policiers qui tentaient d’empêcher les manifestants de marcher.

Les femmes ont crié des slogans exigeant un avortement sûr et légal, portant des vêtements noirs et un bandhgala vert. Il a marché vers Juarez depuis le monument de la ville à la révolution pour rencontrer un autre groupe de manifestants, lorsqu’il a été arrêté par la police pour un affrontement.

L’avortement est illégal dans la majeure partie du Mexique. La capitale, Mexico et l’État méridional d’Oaxaca, n’ont légalisé les avortements que l’année dernière. Dans le reste du pays, l’avortement n’est autorisé que dans certaines circonstances car le viol conduit à la conception.

Au cours de la deuxième semaine de septembre, des groupes de femmes du pays ont occupé certains bâtiments gouvernementaux de la capitale. Ils ont temporairement converti l’un de ces bâtiments en un refuge pour les femmes victimes de violence et de violence.

Le mouvement contre le droit à l’avortement et le nombre croissant de femmes dans le pays sont apparus ces dernières années. Les groupes de femmes ont critiqué le président Andrés Manuel López Obardar pour avoir exigé une action contre les cas croissants de féminisme et d’autres questions liées aux femmes dans le pays et ont réagi socialement conservateur.

Les manifestants affirment que le président a adopté une position idéaliste et ambiguë, parlant de la nécessité d’un «changement spirituel» dans le pays plutôt que de prendre des décisions politiques concrètes contre la criminalité croissante contre les femmes.

Related Articles

Close